02.10.17

Déclaration d'un cambriolage et assurance : comment faire ?

Déclaration
Déclaration d'un cambriolage et assurance : comment faire ?

En 2016, le Ministère de l'Intérieur a enregistré 243 500 cambriolages de logements, soit une augmentation de 4 % par rapport à l'année précédente. C'est pourquoi il semble indispensable de contracter une assurance incluant la couverture cambriolage pour son logement. Cependant, que faire après un sinistre ?

La déclaration du sinistre

Le sinistré dispose de 24 à 48 heures pour déposer plaintes pour cambriolage auprès des forces de l'ordre. Il doit également conserver au moins deux exemplaires du dépôt pour plus tard. Ensuite, il convient de déclarer le sinistre à son assureur. D'ailleurs, l'assuré doit envoyer un courrier à sa compagnie dans un délai de 2 à 5 jours. La lettre recommandée indique ses contacts, le numéro du MRH et une description du sinistre ainsi qu'une estimation du montant des dommages.

Par prudence, l'assuré doit aussi envoyer un courrier recommandé à son agent d'assurance ou son courtier. Cette notice est à expédier dans les plus brefs délais. Effectivement, en cas de retard de signalement, le remboursement peut être diminué, voire annulé. Puis, l'assuré commence à établir un inventaire des biens volés. De plus, il doit rassembler les documents justificatifs de l'existence des objets sinistrés. Du reste, les biens acquis par héritage requièrent un inventaire notarié.

L'évaluation des dégâts

Pour l'estimation des dommages, l'assuré bénéficie d'un délai plus élargi. Il convient de conserver les objets endommagés, car ils seront essentiels si la compagnie mandate un expert. En cas de désaccord entre l'expert et l'assuré, celui-ci a plein droit de solliciter l'avis d'un nouvel expert. Après les formalités, la compagnie verse la somme de l'indemnité convenue. En ce qui concerne le cambriolage, le délai de remboursement est généralement d'un mois suivant la date de l'évènement.

Dans le cas d'un litige quant à l'estimation du montant, l'assuré a la possibilité de solliciter l'intervention d'un médiateur des assurances. En effet, les médiateurs semblent indispensables afin de trouver un accord à l'amiable et pour éviter tout procès. En outre, le recours aux services des médiateurs se fait par courrier précisant les faits actuels et réclamant son intervention. Ensuite, dans les trois prochains mois, le médiateur expose son point de vue et propose ses solutions.

Les précautions à prendre

En vue de mieux protéger le domicile contre les cambriolages, il est important d'adopter certaines précautions. En premier lieu, le verrouillage des portes demeure la solution la plus classique, mais la plus efficace. De plus, les entrées et les surfaces vitrées doivent être équipées de protections supplémentaires en cas d'absence. Il est également inutile de signaler son départ (enregistrement de message sur répondeur, annonce sur les réseaux sociaux…) afin de brouiller les pistes.

Il convient aussi de prévenir les forces de polices ou de gendarmerie sous 48 heures si l'assuré prévoit un départ. Ainsi, il bénéficiera du service « Tranquillité Vacance ». L'installation des systèmes de surveillance semble tout aussi indispensable. De plus, les services des sociétés de surveillance privée renforcent davantage le niveau de sécurité du domicile. Finalement, les biens de valeur doivent également être placés dans un lieu sécurisé (dans un coffre, dans une pièce fermée à clé…).