L'assurance habitation et le cambriolage, les points importants

Selon l'observatoire national, 450 000 ménages ont fait l'objet de cambriolage en 2010 et 400 000 en 2013. Sur le sol français, un cambriolage a lieu tout les 90 secondes. Les victimes de ce fléau se comptent par milliers dans le monde. Heureusement, les contrats d'assurance couvrent le vol et le cambriolage à l'intérieur du logement. Seulement, que faire si ce n'était pas le cas ?


Le réflexe à adopter en cas de cambriolage

Suite à un cambriolage, le premier réflexe à adopter est d'alerter la gendarmerie ou le poste de police le plus proche et de porter plainte. Ces opérations doivent s'effectuer dans un délai maximum de 48 heures après l'événement. Ensuite, il est impératif d'envoyer une déclaration de sinistre à l'assureur dans les 2 jours ouvrés après le drame. La lettre est recommandée avec accusé de réception, accompagnée d'une copie du dépôt de plainte, la liste des dégâts et d'objets volés et les preuves de l'effraction dans un délai de 15 jours après l'événement.

La victime se doit d'informer son assureur de la progression de l'enquête menée par la police. Elle souscrit une estimation des biens dérobés et endommagés à l'assureur. Ce dernier envoi, par conséquent un expert pour vérifier et estimer les dégâts. L'assureur entame l'indemnisation une fois l'évaluation des dommages validée. Il faut cependant porter une attention particulière au montant de la franchise mentionné dans la clause.


Le remboursement de l'assureur

La clause de garantie habitation couvre généralement le logement et les biens qui s'y trouvent, rembourse les dommages causés par un vol commis par effraction, par l'usage de faux clés ou suite à une menace ou à une agression. Le coût d'indemnisation est inférieur à la valeur des biens dérobés et au coût auquel ils sont assurés. Quant à la détermination du frais d'indemnisation, deux choix s'imposent : la valeur à neuf et la valeur de remplacement.

Dans le cas où les objets volés ont été retrouvés, l'assuré se trouve dans l'obligation de les reprendre si les frais de remboursement n'ont pas encore été versés. En cas d'endommagement du bien, l'assureur couvre les frais de remis à neuf. Par contre, l'assuré remet la somme versée initialement par l'assureur si les biens ont été retrouvés après le remboursement. Le délai d'indemnisation dure d'environ un à trois mois selon les assureurs, la procédure d'indemnisation, la progression de l'enquête.


Dans quel cas l'assureur refuse-t-il de rembourser ?

Les circonstances du drame jouent un rôle fondamental dans l'indemnisation de l'assuré. En effet, une petite erreur de sa part est perçue comme une imprudence et non une faute. La moindre négligence des précautions imposées par la société, l'argent en espèce, l'absence prolongée de 30 à 90 jours, le cambriolage commis par un membre de la famille, les objets volés entreposés dans une pièce à part... cette liste non exhaustive annule la garantie des assureurs.

Les assureurs encouragent leur client à rester vigilant et de prudent. Or, la meilleure solution pour lutter contre les cambriolages semble l'installation de système de sécurité. Aujourd'hui, les compagnies d'assurance l'ont compris et proposent tout un choix de système de surveillance pour accompagner leur contrat d'assurance habitation. Justement, l'assurance en ligne Amaguiz propose un système de télésurveillance, interconnecté à leur ordinateur, qui alerte les propriétaires en cas d'irrégularité à l'intérieur du logement. Idem pour les autres compagnies comme MAAF Assurances, LCL, Allianz…